STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE/ Des réflexions intenses sur le stand de la côte d’ivoire

Le stand de la Côte d’Ivoire bouillonne d’activités depuis l’ouverture de la CoP22, le lundi 07 novembre 2016. Conformément au programme établi pour assurer une grande visibilité de la participation de la délégation ivoirienne à  cette Conférence des Parties, le stand de la Côte d’Ivoire abrite quotidiennement une moyenne de 2 à 3 panels.
Afin d’encourager les participants à ces activités de réflexion, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, accompagné de l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc, ne ménage aucun effort pour assister autant que faire se peu à toutes ces activités. C’est à cet effet qu’une rencontre avec l’ensemble des membres de la délégation ivoirienne a eu lieu ce samedi 12 novembre, dans la salle de conférence du stand.
 Tout a débuté le mardi 08 novembre, où la thématique abordée était : « les collectivités territoriales et le changement climatique : initiatives des Assemblées des Régions et Districts de Côte d’Ivoire ». Le même jour, les réflexions se sont poursuivies autour du thème : « Actions du FEM en Côte d’Ivoire : cas de quelques projets : alliance pour un manioc durable ; compostage des déchets… ».
La journée du mercredi 9 novembre a été consacrée à la thématique : « les Services climatiques face à la variabilité du climat sur les activités socioéconomiques en Côte d’Ivoire ». Ce panel a été organisé sous l’égide de la Société d’Exploitation et de Développement Aéroportuaire, Aéronautique et  Météorologique (SODEXAM). Après ce thème, le secteur privé ivoirien, fortement représenté par la CGECI, la CCICI, la SIFCA etc., a affiché ses ambitions à travers un autre panel sur le thème : « les entreprises ivoiriennes s’engagent dans la lutte contre les changements climatiques».
Quant à la journée du 10 novembre, elle aura permis d’échanger sur la « lutte contre la pollution atmosphérique dans le District d’Abidjan : défis et opportunités ». Ce panel a été conjointement organisé par les Ministères de l’Environnement et du Développement Durable, de la Santé et de l’Hygiène Publique, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, ainsi que des Transports.  Ensuite s’est tenu un autre panel autour de la « vulgarisation des foyers améliorés et de biocombustibles issus des résidus agricoles compatibles à la REDD+ en Côte d’Ivoire ».
Toujours sur le stand de la Côte d’Ivoire, le 11 novembre a été consacré à des échanges qui ont porté sur le thème : « innovations en matière d’adaptation aux changements climatiques et de réduction des risques de catastrophes en Côte d’Ivoire ». Ce thème a été précédé par : « l’éducation relative au développement durable ».
Ce samedi 12 novembre, les panels se sont poursuivis, notamment sur le thème : « solutions alternatives durables de lutte contre les ennemis des cultures par l’utilisation des bio pesticides ». Ce même samedi, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique organise un panel sur le thème : « Santé et changement climatique en Côte d’Ivoire ».
A noter que la série de panel se poursuit jusqu’au mercredi 16 novembre, toujours sur le stand de la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages