Google à 100 % pour l’énergie renouvelable

Toutes les 60 secondes, 400 heures de vidéos sont téléchargées à travers le monde sur le site de flux vidéo YouTube, une succursale de Google. Ce qui se traduit, pour Google, en quantités énormes de traitement informatique, et donc d’électricité, pour permettre au public de regarder ses vidéos de chats.

L’une des raisons pour lesquelles Google prévoit, d’ici 2017, d’alimenter uniquement à l’énergie renouvelable ses immenses centres de données et ses locaux dans le monde entier.

« Notre objectif final est de créer un monde* où tout un chacun – et pas seulement Google – a accès à l’énergie propre », affirme Urs Hölzle, vice-président senior de Google.

Pour sa part, Apple se rapproche du moment où toutes ses opérations fonctionneront à l’énergie renouvelable. Le géant high-tech et créateur de l’iPhone précise qu’il s’est pourvu de sources d’énergies renouvelables suffisantes pour alimenter 93 % de ses installations et locaux dans le monde. Apple s’emploie aussi à fournir à ses fabricants*, dont beaucoup en Chine, de l’énergie éolienne et solaire.

 

Google alimentera à 100 % ses opérations mondiales avec de l’énergie renouvelable.

Rejoignant Apple, Facebook, Intel et d’autres grands noms de la haute technologie, Google a annoncé sa transition accélérée à l’énergie renouvelable dans le cadre de l’engagement pour le climat pris par les entreprises américaines en 2015.

Une vingtaine d’autres entreprises high-tech se sont également engagées à réunir suffisamment de sources d’énergies renouvelables pour leurs opérations mondiales, d’après Gary Cook, chargé de la campagne énergie au sein du groupe de défense de l’environnement Greenpeace.

Google fait remarquer que ses 20 projets d’énergie renouvelable contribuent à l’économie de collectivités aux quatre coins du monde, du comté de Grady, dans l’Oklahoma, à celui de Rutherford, en Caroline du Nord, en passant par la région Atacama du Chili et à des municipalités suédoises.

« On a commencé à acheter de l’énergie renouvelable pour réduire notre empreinte carbone et répondre au changement climatique – mais c’est aussi une bonne chose sur le plan des affaires », souligne Urs Hölzle, le cadre de Google. La chute des coûts et les prix stables des énergies renouvelables en font un choix intelligent, ajoute-t-il.

Google et Apple revendent aussi certains de leurs excédents d’énergies renouvelables sur le marché de l’électricité.

« Aujourd’hui, plus que jamais, les entreprises doivent faire preuve de ce genre de leadership sur le plan des énergies renouvelables », affirme Gary Cook, de Greenpeace.

Cet article se fonde sur des dépêches de l’Associated Press.

Source:Share america

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages