Découverte de l’AFIP Afrique & Réseautage

Aujourd’hui , 27 Janvier 2018, l’AFIP(Africa Femmes Initiatives Positives ) a organisé une rencontre avec ses membres et nouvelles adhérentes dénommé l’Afipienne avec pour mission la Découverte de l’AFIP Afrique & Réseautage .

Cette rencontre a vu se réunir plusieurs femmes de divers horizons et métiers qui veulent toutes la même chose:

se démarquer et être meilleures dans leurs domaines.

La Présidente Mme Marie Thérèse Boua N’guessan de l’AFIP-Afrique a rappelé que l’AFIP n’est un groupe de féministes dures mais une association de femmes battantes , travailleuses et leaders dans leur domaine. L’AFIP est avant tout un espace de formation, de coaching et de partage d’expérience. Elle a aussi noté que dans les comités directeurs, on retrouve moins de femmes que d’hommes. Côté adhésion: l’AFIP accueille tout le monde (Hommes comme Femmes de plus de 18 ans ). L’AFIP-Afrique a pour Marraine Mme Janine Kacou Diagou.

Plusieurs Femmes membres du comité directeur de l’AFIP-AFRIQUE ont intervenus dont Mme Koné Khady dont l’histoire a émue plus d’une. Mme Koné Khady a été mariée à l’age de 15 ans donc très tôt. Son père étant Iman ses soeurs et elles ont été mariées jeunes.Elle a quatre enfants et est divorcée depuis 10 ans. Elle s’est battue pour continuer ses études jusu’au bac malgré les obstacles. Même si elle n’a pu devenir chirurgienne comme elle le voulait elle est devenue Sage femme et une des meilleures.

Professeur Danielle Lezou Koffi, Marraine de la nouvelle promotion d’Afipiennes de cette soirée a aussi insisté sur le fait que l’AFIP n’est pas un réseau de féministes activistes mais que c’est une association de femmes qui veulent apprendre ensemble pour évoluer. Elle a donné un discours fort apprécié.

Professeur Danielle Lezou Koffi

« Il faut repenser le genre en Afrique car être l’égale des hommes n’est pas une nécessité pour la femme Africaine. » Professeur Lezou Koffi , Maître de conférence à l’Université FHB de Cocody.

#ReseautageAfipAfrique #Blamoo

La Présentation des nouvelles adhérentes à l’ Afip-Afrique a été faite.

Une phrase qui m’a marquée d’une nouvelle adhérente: »On ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps. »

Au cours de cette rencontre a été présenté le bilan des activités de l’AFIP-AFRIQUE en 2017 et les activités de 2018. Une décision commune des femmes présentes a arrêté la date du Vendredi 06 Avril 2018 comme prochaine date de l’afterwork. La rencontre fut belle, utile et riche. Pour celles et ceux qui veulent adhérer à l’AFIP-AFRIQUE , je vous assure vous intégrerez le réseau qu’il vous faut!

AFIPiennement votre comme le dit les AFIPIENNES.

L’Afipienne en photos:

 

Joëlle N’guessan, Blogueuse sur les thèmes Hygiène Sécurité Santé Environnement, Développement Durable et aussi membre de l’AFIP.

27/01/18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages