Le cancer du sein n’est pas une affaire de femme seulement!

Nous voyons la plupart du temps que les femmes très engagées dans cette affaire de lutte contre le cancer du sein comme ci ce n’était que les femmes qui pouvaient avoir ce cancer. Eh bien j’ai fait des recherches et les hommes aussi

peuvent avoir le cancer du sein et cela beaucoup ne le savent pas. En effet ,

 le cancer du sein chez l’homme, ça existe.

Les hommes possèdent également des seins qui sont toutefois moins développés que ceux des femmes. Le cancer du sein chez l’homme est rare. Moins de 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes. Il est cependant important que les hommes sachent qu’ils peuvent être concernés par ce cancer, notamment afin de ne pas négliger les symptômes.

FACTEURS DE RISQUES

Certains facteurs peuvent accroître la possibilité qu’un homme soit un jour atteint d’un cancer du sein.

L’âge

Le risque de développer un cancer du sein pour un homme augmente avec l’âge. Le cancer du sein est plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de plus de 60 ans.

Des antécédents familiaux de cancer du sein

Les hommes dont un parent proche, tant homme que femme, a eu un cancer du sein risquent davantage d’être atteints de cette maladie. Le risque augmente en fonction du nombre de parents proches concernés par ce cancer.

Une prédisposition génétique

Environ 15% des cancers du sein chez l’homme sont liés à une mutation héritée du gène BRCA2.

Le syndrome de Klinefelter

C’est un trouble (génétique) héréditaire très rare. Chez l’homme atteint de ce syndrome, le taux d’androgènes est bas et le taux d’oestrogène est élevé : ils sont tous deux liés à un risque accru de cancer du sein.

Une exposition aux rayonnements

Une exposition antérieure aux rayonnements, en particulier du thorax, accroît le risque de cancer du sein chez l’homme.

La cirrhose du foie

Un foie endommagé par la cirrhose fait augmenter le taux d’oestrogène et baisser le taux d’androgènes, qui sont tous deux liés à un risque accru de cancer du sein.

AUTRES FACTEURS DE RISQUE POSSIBLES

Un certain lien a été établi entre les facteurs qui suivent et le cancer du sein chez l’homme. Le manque d’études au sujet de ces facteurs ne permet cependant pas de dire qu’ils sont des facteurs de risque connus.

  • La gynécomastie (développement exagéré des seins chez l’homme).
  • L’obésité.
  • La consommation d’alcool.
  • Les problèmes au niveau des testicules : testicule non descendu (cryptorchidie), ablation d’un testicule ou des deux (orchidectomie), oreillons à l’âge adulte.
  • Une exposition professionnelle : aciérie, haut fourneau, laminoir, vapeurs d’essence et gaz d’échappement.

La plupart des hommes atteints d’un cancer du sein ont un carcinome canalaire infiltrant. Les autres types de cancer du sein sont très rares.

Les symptômes, l’évolution de la maladie et la prise en charge d’un carcinome canalaire infiltrant (diagnostic, traitement, suivi) sont sensiblement identiques chez l’homme et chez la femme.[informations de e-cancer.fr]

Partage d’expérience: cas d’Etienne

Cancer du sein chez l’homme : une découverte fortuite

Car trop souvent encore, chez l’homme, la découverte d’un cancer du sein se fait fortuitement. Pour cet ingénieur en informatique, amateur de voitures anciennes, cela s’est fait par hasard, après qu’il se fut blessé en bricolant.  » Je me suis cogné la poitrine contre la vitre de la voiture que je restaurais. J’ai eu très mal, mais je n’ai consulté mon médecin qu’au bout de deux mois environ« . C’était en novembre 2012. Etienne est opéré quelques semaines plus tard et terminera ses traitements en juin de l’année suivante.  » J’ai eu de la chance, car la maladie a été très vite diagnostiquée. »

Cancer du sein chez l’homme : un traitement identique au cancer du sein chez la femme

Le traitement proposé aux hommes est le même que celui des femmes atteintes d’un cancer du sein. Le patient se fait rapidement opérer pour retirer la tumeur et subir un curage ganglionnaire, pour limiter les risques de dissémination de la maladie. Il suit ensuite une cure de chimiothérapie et de radiothérapie. Puis pendant 5 ans, une hormonothérapie par anti-estrogènes complètera sa prise en charge.  » Et là aussi, on a droit aux mêmes effets secondaires que les femmes : fatigue, crampes et bouffées de chaleur. Je dois avouer que cela fait tout drôle de se retrouver en sueur, tout d’un coup« , plaisante Etienne.

Barrière psychologique

Reste à trouver sa place, quand on est un homme. La rareté des cas masculins rend la situation compliquée pour justifier une ordonnance de mammographie ou une cicatrice au sein.  » Même si, en tant qu’homme, j’attache moins d’importance à ma poitrine ou mes cheveux, je me suis posé des questions et il n’y avait personne pour me dire par quoi j’allais passer, les obstacles qui m’attendaient… C’est pourquoi j’ai adhéré à l’association Vivre Comme Avant, après avoir rencontré une bénévole quand j’étais hospitalisé. Je veux pouvoir aider les hommes atteints par la maladie et sensibiliser à cette cause« . Et même s’il vient de devenir bénévole, Etienne a déjà des idées :  » Je pense à créer une affichette avec un slogan du type « Cancer du sein : les hommes sont aussi concernés  » à mettre dans toutes les salles d’attente de médecins« . Avant de conclure :  » Si ma mobilisation permet de sauver ne serait-ce qu’une vie, ce sera un pari gagné pour moi« .[Doctissimo.fr]

Par conséquent les hommes doivent aussi être informés que c’est possible même si leurs cas ne représentent qu’un faible taux des cancers du sein qu’ils aient le cancer du seins. Chers Hommes vous pouvez aussi pratiquer l’auto-palpation et si vous déceler une anomalie rendez-vous chez un Docteur.

 

Une pensée sur “Le cancer du sein n’est pas une affaire de femme seulement!

  • 8 mai 2017 à 8 h 51 min
    Permalink

    Wow merci pour cette information très instructive

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages